Territoires Canton de Neuchâtel

Contact

La République et Canton de Neuchâtel se situe dans l’ouest de la Suisse, à la frontière de la France et des cantons de Berne, Jura, Vaud et Fribourg. Son territoire se repart en 27 communes et comporte plusieurs régions: le littoral pris entre la rive nord du lac de Neuchâtel et les premiers contreforts jurassiens, la Béroche, l’entre-deux-lacs,  le Val-de-Travers, le Val-de-Ruz), enfin les Montagnes neuchâteloises qui forment près de la frontière française un haut plateau de 1000 m d’altitude environ.

Avec 175’757 personnes résidantes, 84’323 ETP et 13’336 travailleurs frontaliers, Neuchâtel est un canton industriel, producteur de richesses et d’innovations, qui exporte ses produits et services sur tous les continents et cultive l’ouverture au monde et aux idées nouvelles. Le canton compte tous les types d’entreprises, de la start-up à la multinationale en passant par les PME.

Le canton de Neuchâtel possède des centres de formation et de recherche unique en Suisse, grâce à la proximité géographique de l’Université avec une Haute Ecole spécialisée, une antenne de l’Ecole polytechnique fédérale ainsi que divers acteurs de l’innovation tels que le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM).

Possédant un réseau dense de routes parmi lesquelles l’autoroute N5 qui traverse le littoral et continue en direction de Bienne et d’Yverdon-les-Bains et la N20 entre Neuchâtel et la Chaux-de-Fonds puis Le Locle empruntant le tunnel sous la « Vue des Alpes », le canton de Neuchâtel est aussi pourvu d’un aéroport régional près de la Chaux-de-Fonds (aéroport des Eplatures) et de deux aérodromes, l’un près de Colombier et l’autre à Môtiers.

Plusieurs lignes de chemin de fer traversent le canton, dont celle dite « du pied du Jura » où passent les ICN reliant Genève ou Lausanne à Bâle ou Zurich / Saint-Gall. Ces trains s’arrêtent à la Ville de Neuchâtel ; des trains circulent également en direction d’Yverdon-les-Bains, Bienne.

D’autres lignes ferroviaires relient les communes, villes du canton dont la principale celle entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds. Cette dernière sera remplacée par une « Ligne directe » avec un temps de parcours de 15 minutes contre les 30 actuels.   

Misant sur son développement économique et démographique du canton et afin d’assurer ses connexions au-delà de ses frontières, le Canton a établi sa stratégie en matière de mobilité à l’horizon 2030. Basée sur quatre piliers (RER neuchâtelois, routes nationales, routes cantonales, mobilité douce), la stratégie prénommée « Neuchâtel Mobilité 2030 » doit rassembler les régions et l’agglomération et concrétiser la complémentarité des modes de transport.

C’est dans ce contexte que le Canton de Neuchâtel s’est joint, en partenariat avec d’autres collectivités du massif, au projet de covoiturage sur l’ensemble de l’Arc jurassien.